Grèce : l’immense gâchis de l’aide aux réfugiés

| |

Combien de camps de réfugiés y a-t-il en Grèce ? Le gouvernement et le HCR ne donnent pas les mêmes chiffres. Alors que l’on a assigné au pays la redoutable mission de servir de zone tampon entre les réfugiés et une Union européenne de plus en plus xénophobe, la mauvaise gestion de la crise produit des souffrances qui auraient pu être évitées. Point de vue.

Par Daniel Howden [1] Le véritable gâchis constaté dans la gestion de la crise des réfugiés en Grèce partait au départ d’une bonne intention. Le choix de créer un archipel de 50 petits camps, afin de répartir ces populations dans toute la Grèce, au lieu de les concentrer dans quelques grands centres, semblait logique. En pratique, cela s’est révélé calamiteux. Les autorités ont encore du mal à dire combien de camps existent. La liste du ministère de l’Immigration en recense 39, mais le Haut commissariat aux Réfugiés des Nations Unies (HCR) estime qu’il pourrait y en avoir plus de 50. Beaucoup de ces centres n’étaient pas adaptés pour accueillir (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous