Grèce : les gouts de luxe de Mme Mitsotákis passent mal

| |

Alors que les Grecs débutent leur second confinement et font de nouveau face à une grave crise économique, le luxe exhibé dans un entretien au Financial Times par Mareva Grabowski-Mitsotákis, l’épouse du Premier ministre, passe très mal auprès de la population. Et il témoigne de la profonde déconnexion des élites qui dirigent le pays depuis plusieurs décennies.

Par Fabien Perrier Depuis le 2 novembre, le Premier ministre Kyriákos Mitsotákis et son gouvernement conservateur sont la cible de moqueries en Grèce. De quoi s’agit-il ? D’un entretien publié dans le quotidien britannique Financial Times et titré « Mareva Grabowski-Mitsotákis : l’épouse du Premier ministre grec parle de ses goûts personnels ». Photos à l’appui, le lecteur y découvre par exemple une collection de broches, dont certaines sont signées Cartier ou Van Cleef & Arpels, tandis que d’autres, « anciennes et nouvelles, parfois de joaillerie fine », font partie de la série « Papillon ». Mareva Grabowski, qui est aussi une femme (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous