Grèce : colère après le décès d’un jeune Rom abattu par la police

| |

Il avait 16 ans et a été tué d’une balle dans la tête par la police pour n’avoir pas payé 20 euros d’essence. La mort de Kostas Fragoulis, décédé le 13 décembre à l’hôpital, a déclenché une vague de manifestations en Grèce, notamment au sein de la communauté rom. Des milliers de personnes ont encore défilé mardi soir dans les rues d’Athènes et de Thessalonique.

Par Marina Rafenberg Lundi 5 décembre, Kostas Fragoulis, un jeune Rom de 16 ans, faisait un plein de 20 euros à une station d’essence près de Thessalonique, où il habitait. Il est parti sans payer, le pompiste a appelé la police qui s’est lancée à sa poursuite jusqu’à ce qu’un agent tire sur lui, le touchant à la tête. Le jeune homme perd alors le contrôle de la voiture et rentre dans un mur. Il est transporté à l’hôpital, où son décès a été annoncé huit jours plus tard, le 13 décembre. Le policier de 34 ans qui a tiré a été mis en indisponibilité et assigné à résidence jusqu’à l’ouverture de son procès. Lundi 12 décembre, le procureur de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous