Grèce : à Exárcheia, quartier contestataire d’Athènes, vent de révolte contre le métro

| |

Exárcheia est toujours dans le viseur des autorités. La révolte gronde contre la construction d’une nouvelle station de métro sur la seule place ombragée du quartier, pas de plus vers la gentrification d ce bastion contestataire d’Athènes. Reportage.

Par Marina Rafenberg Dans ce quartier, pas de banques, pas de grandes enseignes, mais des petits commerces, des espaces autogérés ou des squats anarchistes. Pendant la crise économique qui a ravagé le pays durant une décennie, le quartier a été à la pointe des initiatives citoyennes de solidarité : soupes populaires, magasins de troc, pharmacie sociale… En 2015, alors que la Grèce accueillait près d’un million de réfugiés, des squats se sont ouverts pour héberger les exilés, majoritairement Syriens. Celui de la rue Notara a logé plus de 9 000 migrants depuis 2015 et reste l’un des seuls rescapés de l’opération de « nettoyage » menée par la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous