Grèce : Mitsotákis veut liquider le bastion libertaire d’Exárcheia

| |

Ici, on expérimente des cantines associatives et des bars alternatifs. Depuis les années 1970, c’est le quartier des librairies et des éditeurs indépendants, le refuge des mitant.e.s féministes et LGBT. Le nouveau Premier ministre conservateur Kyriákos Mitsotákis a décidé de « nettoyer » Exárcheia et ses squats anarchistes qui accueillent migrants et réfugiés pour laisser la place à Airbnb. Reportage.

Par Marina Rafenberg Lors de l’évacuation des squats fin août, les images de familles et d’enfants embarquant dans des bus vers des camps éloignés du centre-ville, loin des écoles où certains enfants réfugiés étaient scolarisés, ont choqué. Sur Twitter, un habitant du quartier s’était insurgé : « Les médias parlent de raid contre le trafic de drogues, mais ce que nous voyons, ce sont des femmes et de ’dangereux’ enfants réfugiés arrêtés par la police ». Les médias parlent de raid contre le trafic de drogues, mais ce que nous voyons, ce sont des femmes et de ’dangereux’ enfants réfugiés arrêtés par la police. Le nouveau Premier ministre l’avait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous