La démocratie à l’épreuve de l’austérité : Aléxis Tsípras, une tragédie grecque ?

| |

Nommé Premier ministre en 2015 après la victoire de Syriza, Aléxis Tsípras, partisan d’une gauche radicale, veut en finir avec les politiques d’étranglement de l’Union européenne et du FMI. Six mois plus tard, il signe pourtant un programme auquel il avoue ne pas croire. Dans son dernier livre, le journaliste Fabien Perrier dresse le portrait de ce caméléon, incarnation du destin de la Grèce post-dictature. Entretien.


Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous