La Grèce refoule illégalement des réfugiés vers la Turquie

| |

Human Rights Watch publie un rapport inquiétant sur des refoulements, parfois violents, de réfugiés et de migrants à la frontière gréco-turque. Cette pratique illégale au regard du droit international s’apparente à la déportation de personnes en quête d’assistance et de protection.

Par Marina Rafenberg « À la frontière terrestre avec la Turquie, dans la région de l’Evros, les forces de l’ordre grecques effectuent régulièrement des retours forcés de demandeurs d’asile et de migrants. Dans plusieurs cas, les officiers ont utilisé la violence, ont confisqué et détruit les biens des migrants », dénonce l’ONG Human Rights Watch (HRW), dans un communiqué publié le 18 décembre, journée mondiale des migrants. HRW, qui a recueilli les témoignages de 26 demandeurs d’asile et de migrants depuis le mois de mai 2018, de part et d’autre de la frontière gréco-turque, affirme que dans 24 cas, la police grecque a refoulé vers la Turquie ces (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous