Grèce : Dimitris Koufodinas met un terme à sa grève de la faim

|

Dimitris Koufodinas, ancien militant du groupe 17-Novembre, a interrompu sa grève de la faim le 14 mars. Il était devenu le symbole de la violence d’un gouvernement de plus en plus répressif et du désir de vengeance du Premier ministre Mitsotakis.

Par Fabien Perrier Le 14 mars, Dimitris Koufodinas, qui se considère comme un prisonnier politique, a décidé d’arrêter la grève de la faim qu’il menait depuis 66 jours. Pour l’heure, aucune information n’a été délivrée sur les dommages, cérébraux notamment, dont il pourrait durablement souffrir. Dimitris Koufodinas était l’une des têtes pensantes du groupe 17-Novembre d’orientation marxiste-léniniste, anti-impérialiste, et prônant l’action violente. Il avait été condamné à la prison à perpétuité pour onze assassinats à l’issue du procès des protagonistes de ce réseau. Avec l’arrivée du gouvernement de Nouvelle Démocratie (ND, droite), il a été la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous