Génocide oublié des Roms (2/2) : aujourd’hui, les jeunes de Croatie n’en savent presque rien

| |

Les autorités yougoslaves et croates ont marginalisé le martyre des Roms après la Seconde Guerre mondiale, qui a vu la quasi-complète annihilation de la communauté rom de Croatie. Depuis 2002, des efforts de mémoire sont faits pour que leur statut de victime de génocide à part entière soit reconnu, mais il reste encore à véritablement inclure leur histoire dans les manuels scolaires. Retour sur cette histoire marginalisée avec l’historien Danijel Vojak.

Traduit par Nikola Radić (article original) Novosti (N.) : Pourquoi certains historiens croates, en évoquant les crimes commis dans le NDH à la fois contre les Roms, les Serbes et les Juifs, omettent-ils généralement les crimes en Bosnie-Herzégovine ou en Syrmie ? Danijel Vojak (D.V.) : D’une manière générale, ce sont les limites de notre historiographie, la plupart des historiens se concentrant sur la recherche au niveau local, et seule une petite partie d’entre eux orientant leur recherche par-delà les frontières de la Croatie. Cela vient de la politique à long terme des autorités étatiques consistant à soutenir uniquement la recherche (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous