« Fraternité slave » : la Serbie se retire du jeu en Biélorussie

| |

Belgrade a décidé de renoncer aux exercices militaires qui se tiennent cette année à Brest, en Biélorussie. Selon le ministère de la Défense, la Serbie aurait reçu de la part de l’Union européenne des pressions « terribles et non méritées ».

(Avec Balkan Insight) – Deux jours seulement avant le début d’exercices militaires annuels avec la Russie et la Biélorussie, baptisés « Fraternité slave » et qui ont débuté le 10 septembre en Biélorussie, la Serbie a annoncé qu’elle gelait pour une durée de six mois ses activités militaires avec « tous les partenaires ». Belgrade aurait reçu des pressions « terribles et non méritées » de la part de l’Union européenne afin de « renoncer aux exercices militaires prévus avec la Biélorussie », a expliqué le 9 septembre le ministre de la Défense Aleksandar Vulin, précisant que « l’avenir européen » du pays était en jeu. « Au cours de la prochaine période, nous ne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous