Football : bisbilles géopolitiques autour du match Espagne-Kosovo

|

Le 31 mars, la Roja recevra les Dardanët lors du premier match de qualification pour le Mondial 2022. Or l’Espagne, qui ne reconnaît pas l’indépendance du Kosovo, présente son adversaire comme un « territoire autonome », provoquant l’ire de Pristina. Le match aura bien lieu, mais l’ambiance promet d’être électrique.

Par la rédaction Le 9 mars dernier, le compte officiel de la fédération espagnole de football expliquait que la Roja allait affronter le « territoire du Kosovo », une formule qui n’a pas manqué de déclencher une véritable tempête diplomatique entre Pristina et Madrid. Reconnue par le CIO, la FIFA et l’UEFA, l’indépendance du Kosovo ne l’est toujours pas par l’Espagne, comme par quatre autres pays de l’Union européenne (Grèce, Chypre, Roumanie, Slovaquie). ⚠️ OFICIAL | @LUISENRIQUE21 dará a conocer la próxima lista el lunes 15 de marzo. ? España inicia el camino hacia #Catar2022 contra Grecia, Georgia y territorio de Kosovo. ➡️ Luis de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous