Féminicides en Bosnie-Herzégovine : « Pas une de plus ! »

| |

Trois jours après le meurtre d’une femme étranglée par son mari à Bihać, des rassemblements ont eu lieu dans une vingtaine de villes de Bosnie-Herzégovine. Les manifestant.e.s demandent la reconnaissance du féminicide – ce crime de propriété – dans le code pénal et des mesures concrètes contre les violences conjugales.

Par Marion Roussey « Nous sommes ici pour toutes les femmes qui ont été assassinées, battues ou menacées, celles qui ont souffert, qui ont peur et ne sont pas écoutées ! » C’est une première en Bosnie-Herzégovine : sous les platanes de l’allée dallée qui borde la Španski trg de Mostar, une centaine de personnes se sont rassemblées ce vendredi 14 octobre à 15h. Beaucoup de femmes et quelques hommes, muni.e.s de pancartes : « Notre douleur est votre honte ! », « La vie d’une femme compte », « Pas une de plus ». Ivana est venue avec sa grand-mère et salue sa patronne, elle-même accompagnée de sa sœur. Il y a quelques heures, la jeune militante a pris (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous