Exploratrices des Balkans (5/6) • Le ravissement de Miss Stone, otage des comitadjis

| |

Qui ne connaît pas Miss Stone en Macédoine du Nord ? C’était au début du XXe siècle, dans les tourments de l’indépendance : l’affaire Miss Stone, du nom de cette missionnaire protestante américaine, fit la Une de l’actualité internationale. Enlevée par les comitadjis, elle est devenue une égérie de la cause macédonienne. Aujourd’hui encore, partout dans le pays, des rues portent son nom.

Par Jan Début du XXe siècle, la Macédoine encore sous le joug ottoman voit l’Organisation révolutionnaire intérieure macédonienne (ORIM ou VMRO en macédonien) œuvrer à travers tout le territoire pour organiser un soulèvement général et se libérer de l’Empire ottoman. Les groupes de Komiti, les comitadjis, s’organisent, agissent sur le terrain, en fomentant des attentats. Mais leurs moyens sont rudimentaires, surtout en armes, pour faire face aux forces ottomanes. Ils tentent également de faire connaître la « question macédonienne » auprès des grandes puissances. C’est ainsi qu’en 1901, alors qu’ils cherchent des moyens pour obtenir des fonds et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous