Exilés en Grèce : la justice annule la procédure pour espionnage au « procès de la solidarité »

| |

C’est une première victoire pour les organisations humanitaires. Mais la procédure pour trafic d’êtres humains est toujours en cours contre les sauveteurs en mer. La nageuse syrienne Sara Mardini et 23 ses co-accusés ont reçu le soutien de l’Onu.

Par Marina Rafenberg Mise à jour - 13 février 2023 à 17h : Le tribunal de Mytilène a annulé ce vendredi la procédure pour « espionnage » qui visait 24 travailleurs humanitaires de l’île de Lesbos. Les magistrats ont relevé plusieurs vices de procédures pour justifier leur décision, mais ne se sont pas prononcés sur le fond du dossier. Le combat n’est toutefois pas terminé : une autre procédure, pour trafic d’êtres humains est toutefois en cours. Ces poursuites judiciaires, lancées en 2018, ont conduit à ce que la plupart des ONG de secours aux migrants cessent leurs activités en mer Égée. « Ce genre de procès est vraiment inquiétant, parce (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous