Ancienne Yougoslavie : un nouvel espoir pour la recherche des personnes disparues

| |

12 000 personnes sont toujours portées disparues depuis la fin des guerres dans l’ancienne Yougoslavie. Pour qu’un jour les familles des victimes puissent faire leur deuil, la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, le Kosovo, le Monténégro et la Serbie ont signé un plan-cadre pour renforcer leur coopération régionale. Entretien avec Matthew Holliday, de la Commission internationale pour les personnes disparues (ICMP).

Propos recueillis par Mila Djurđević Les institutions chargées de la recherche des personnes disparues en Bosnie-Herzégovine, en Croatie, au Kosovo, au Monténégro et en Serbie ont signé le 6 novembre à La Haye un plan-cadre prévoyant des mesures concrètes pour renforcer la coopération et enquêter plus efficacement. « C’est presque un nouveau départ », estime Matthew Holliday, responsable du programme pour les Balkans occidentaux auprès de la Commission internationale pour les personnes disparues, basée à Sarajevo. Matthew Holliday (M.H.) : La signature du plan-cadre permettant de s’attaquer à la recherche des 12 000 disparus enregistrés dans (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous