Eurovision 2022 : en Serbie, « notre amie Konstrakta », artiste hors-norme

| |

Avec plus de 14 millions de vues sur YouTube, In Corporel Sano, la chanson d’Ana Đurić, alias Konstrakta, la représentante serbe à l’Eurovision, est devenue un hit dans les Balkans et au-delà. Portrait intime d’une artiste hors-norme, qui détonne dans un concours de paillettes où prime le politiquement correct.

Par Marija Janković (traduction : Ph.B.) Lecture Konstrakta, je la considère comme une amie. Non seulement parce qu’elle l’est vraiment, mais aussi parce qu’elle est l’amie de tous ceux qui écoutent ses chansons depuis des années. Même ceux qui ne la connaissent pas personnellement. « I don’t need to fit in », cette phrase d’une chanson, a longtemps résonné dans ma chambre de la Cité des Arts à Paris, en 2006, quand j’ai eu la chance de recevoir un album de Mistakemistake, le groupe dans lequel chantait Konstrakta. Ces chansons, j’en ai écouté plusieurs de manière obsessionnelle, et toutes étaient de Konstrakta. Ces couplets, je (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous