La Serbie interdit la grande marche des fiertés, point d’orgue de l’Europride

|

Le ministère de l’Intérieur a décidé d’interdire la marche de l’Europride « pour raisons de sécurité », mais aussi la contre-manifestation des « antimondialistes » au nom de la défense des valeurs familiales, toutes deux prévues samedi 17 septembre à Belgrade. Les organisateurs de l’EuroPride ont appelé la justice à annuler cette décision.

Par la rédaction Le ministère serbe de l’Intérieur (MUP) a estimé, mardi après-midi, que la sécurité des participants aux deux marches était en danger, ainsi que la sécurité des autres citoyens. « Ayant à l’esprit que, selon les rapports, les deux marches devraient avoir lieu dans le voisinage immédiat, l’une dans le cadre de la manifestation Europride 2022 et l’autre organisée par des citoyens dont les opinions sont opposées à celles des membres de la population LGBT, et qui expriment ouvertement leur opposition à la tenue de la manifestation Europride 2022, il a été estimé qu’il existait un risque d’attentats et de conflits, ainsi que des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous