Européennes en Bulgarie : le GERB de Borissov plombé par les scandales

| |

Les ministres tombent comme des mouches, mais Boïko Borissov assure qu’il ne démissionnera pas après les européennes, même en cas de déroute de son parti. La cote du GERB (droite) ne cesse de chuter avec les scandales à répétition de ces derniers mois.

Par Fl. Cass. Le ministre de l’Agriculture du gouvernement Borissov a démissionné le 14 mai après avoir été mis en cause dans l’affaire des maisons d’hôtes. Roumen Porozhanov, membre du GERB, assure n’avoir « rien fait de mal » et ne voudrait pas que les accusations dont il fait l’objet affectent son parti, déjà fragilisé par le scandale de « l’Appartmentgate ». Avant lui, quatre autres cadres du GERB, mis en cause dans ce dossier, avaient déjà dû démissionner pour « ne pas affecter le gouvernement » Tsetska Tsatcheva, ministre de la Justice, Vanya Koleva, secrétaire d’État aux Sports ; Krasimir Parvanov, secrétaire d’État à l’Énergie, Tsvetan (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous