Les Balkans pour Erdoğan : « un levier de négociations » avec l’UE

| |

L’influence turque dans les Balkans est-elle aussi forte qu’Ankara le prétend ? Quel jeu joue le Président Recep Tayyip Erdoğan avec l’UE ? Et pourquoi a-t-il besoin de se servir de Srebrenica pour renforcer sa popularité parmi les musulmans des Balkans ? Un entretien de la Deutsche Welle avec le professeur Erdoan Shipoli.

Propos recueillis par Darko Janjević Le Dr. Erdoan Shipoli est professeur invité au Centre pour la compréhension musulmane et chrétienne à l’Université de Georgetown, aux États-Unis. Il est né au Kosovo et travaille principalement sur les conflits, l’islam et les Balkans. DW : Quels sont les objectifs de la Turquie dans les Balkans ? Erdoan Shipoli (E.S.) : Les institutions turques ont été historiquement liées aux Balkans qu’elles ont toujours considéré comme une voie vers l’Europe. Mais ces dernières années, sous le régime de Recep Tayyip Erdoğan, la Turquie s’est mise à observer les Balkans comme levier lors de ses négociations avec l’UE. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous