Les grandes épidémies du passé • Monténégro : la grippe espagnole plus meurtrière que la guerre

| |

En quelques mois, il y a cent ans, la grippe espagnole a emporté plus de Monténégrins que les quatre années de guerre. Dans le petit pays montagneux, l’épidémie fut un véritable fléau, notamment pour les Komiti, ces résistants monarchistes qui luttèrent contre l’occupant austro-hongrois et s’opposèrent à l’annexion du Monténégro au royaume serbe des Karađorđević.

Traduit et adapté par Persa Aligrudić La grippe espagnole a saisi le Monténégro en pleine Première Guerre mondiale, au moment où le pays se trouvait sous occupation austro-hongroise. Après le départ du roi Nikola Ier en exil à Antibes, une résistance intérieure s’était organisée, menée par les komitis, des résistants monarchistes. Le tableau qu’en dresse l’ancien maquisard Jovo Bakić [1] est édifiant. « Les jours où la fièvre espagnole culminait étaient plus terribles que ceux dans les champs de bataille les plus sanglants. (...) Les pleurs et les lamentations résonnaient dans tout le Monténégro. Autour de Kolašin, les villages étaient pratiquement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous