Environnement : l’inexorable asphyxie de la mer Noire

| |

Tourisme, transport maritime, agriculture intensive qui accélère l’eutrophisation des fonds marins : les zones mortes ne cessent de s’étendre en mer Noire, l’une des plus polluées du monde, et les États, pris au piège des logiques néolibérales, sont incapables de réagir. Tour d’horizon d’une catastrophe environnementale trop négligée.

Traduit par Chloé Billon Les mesures d’austérité et la néolibéralisation de la protection de l’environnement, combinées à un privatisation menée par le biais des fameux partenariats public-privé (PPP) ne font qu’aggraver une situation déjà dramatique. Cas d’école, la marée noire de 2018 dans la région de Sozopol, en Bulgarie, à cause d’une fuite de pétrole du cargo américain SS Mopang. Ce navire avait sombré en 1921 après avoir heurté une mine allemande datant de la Première Guerre mondiale. Selon les estimations, son réservoir, d’une capacité de 650 tonnes, contenait 100 tonnes de mazout. Greenpeace a toujours été un fauteur de troubles dans notre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous