Ces mini-centrales hydrauliques qui détruisent les rivières des Balkans

L’eau des Balkans attise toutes les convoitises. Une véritable épidémie de barrages hydroélectriques menace les dernières rivières sauvages d’Europe. Plus de 2800 projets seraient dans les cartons, alors que les cours d’eau de la région abritent bon nombre de poissons et de mollusques endémiques, et que les barrages mettent en danger le mode de vie des communautés rurales, privant d’eau agriculteurs et éleveurs. Les mobilisations se multiplient dans toute la région, de la Slovénie à la Grèce.

Quelques repères • Selon River Watch, 180 barrages et dérivations ont été réalisés depuis 2015, 200 seraient en chantier en 2019, 2800 en projet dans les cartons. • Les entreprises autrichiennes sont omniprésentes sur ce marché, comme Energy Eastern Europe Hydro Power GmbH, filiale de Wien Energie - Wienstrom GmbH. On trouve aussi le groupe Kelag, et sa filiale slovène Interenergo. • Les Banques de développement sont très impliquées dans le financement de ces projets, notamment la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), présente dans 51 projets pour 241 millions d’euros, et la Banque européenne d’investissement (5 projets (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous