Bosnie-Herzégovine : « L’UE a cédé aux demandes des nationalistes croates »

| |

Bruxelles serait prête à accepter la création d’une troisième entité en Bosnie-Herzégovine. Ce dont rêvent les nationalistes croates du HDZ-BiH, au mépris de la Constitution bosnienne. Entretien avec le politologue Bono Weber qui dénonce un énième renoncement aux valeurs européennes.

Traduit et adapté par Aline Cateux (article original) Bodo Weber, politologue et collaborateur du Conseil pour la démocratisation de la politique, à Berlin. Avec Toby Vogel, il vient de co-signer une tribune cinglante publiée dans l’EU Observer : « L’agenda pervers de l’Union européenne en Bosnie ». Les deux auteurs reviennent notamment sur les municipales controversées qui ont eu lieu en décembre 2020 à Mostar, les premières depuis douze ans. Selon Bodo Weber, le simple fait que Bruxelles soit prête à discuter d’une réforme électorale avec l’Union démocratique croate de Bosnie-Herzégovine (HDZ-BiH) et le Parti d’action démocratique (SDA), (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous