Entre la Grèce et l’Albanie, des négociations qui suscitent la polémique

| |

Le dialogue a repris depuis l’automne entre Athènes et Tirana. L’objectif : résoudre enfin les conflits qui opposent les deux voisins. L’opposition albanaise accuse Edi Rama de céder face aux revendications grecques, tandis qu’à Athènes, certains remettent de l’huile sur le feu.

Par Louis Seiller Tenues secrètes, les discussions menées entre Athènes et Tirana pour résoudre les différents conflits qui opposent les deux pays suscitent de vives interrogations au sein de l’opinion publique albanaise. Si le gouvernement d’Edi Rama jure que ces négociations permettront d’aboutir bientôt à un accord historique, beaucoup déplorent leur manque de transparence. Les déclarations du ministre grec des Affaires étrangères ont ainsi provoqué la colère de certains membres de l’opposition et de la société civile albanaise. Nikos Kotzias a expliqué à la télévision grecque qu’un accord avait été trouvé sur la question de la délimitation (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous