Entre Albanie et Grèce, l’escalade des provocations

|

La mort d’un membre de la minorité grecque d’Albanie, tué par la police le 28 octobre, ravive toutes les tensions entre les deux pays. Alors que les provocations se multiplient de chaque côté de la frontière, Tirana somme Athènes de condamner la flambée d’incidents anti-albanais qui se propage en Grèce.

Par la rédaction (Avec BIRN) — Dimanche 28 octobre, la police albanaise abattait Kostandinos Kacifa, membre de la minorité grecque d’Albanie, dans le village de Bularat, alors que celui-ci avait ouvert le feu sur les forces de l’ordre le jour de la fête nationale grecque. Ces événements ont provoqué plusieurs incidents anti-albanais en Grèce : une alerte à la bombe près de l’ambassade d’Albanie à Athènes, un incendie volontaire déclenché dans un commerce albanais, une manifestation devant le Parlement grec, mardi soir, au cours de laquelle le drapeau albanais a été brûlé... Mercredi, le ministre albanais des Affaires étrangères Ditmir Bushati est (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous