Pollution : la Chine revend ses vieilles centrales à charbon dans les Balkans

| |

La Chine a longtemps misé sur le charbon, mais aujourd’hui ce sont les énergies renouvelables qu’elle développe. Pékin cherche donc à revendre à l’étranger ses technologies obsolètes et les Balkans sont devenus un marché de choix. Les militants écologistes tirent la sonnette d’alarme.

Par Marina Kelava De plus en plus de pays se préparent à la sortie des énergies fossiles, mais les autorités croates font comme si de rien était. Un terminal méthanier doit voir le jour à Krk, la centrale au charbon de Plomin continuera à produire de l’électricité. En Bosnie-Herzégovine, outre de nombreux projets hydroélectriques, Sarajevo prévoit de construire de nouvelles centrales thermiques au charbon, avec l’aide de la Chine. C’est ainsi qu’a été achevée en 2016 la centrale thermique Stanari, à 70 km de Banja Luka, intégralement équipée par Pékin et construite par des ingénieurs et ouvriers chinois. Après avoir été le symbole de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous