En Bosnie-Herzégovine, des écoles bien équipées mais sans élèves

| |

La Bosnie-Herzégovine compte de moins en moins d’élèves inscrits dans les écoles primaires et secondaires du pays. L’an dernier, ils étaient 93 000 de moins que dix ans plus tôt et le phénomène devrait encore s’amplifier, alors que l’exode de la population bosnienne se poursuit.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Les salles de classe se vident. Narcisa Hotović-Gluhačević est enseignante et elle mesure le phénomène au quotidien. Il y a 21 ans, son école située près de Goražde, dans l’est du pays, comptait deux fois plus d’élèves qu’aujourd’hui. À la rentrée, seuls deux nouveaux enfants sont arrivés. « Tout le monde veut aller vivre ailleurs. Résultat, les écoles ferment et j’ai peur que cela n’entraîne la disparition des villages », analyse-t-elle, précisant que les établissements de la région ont été rénovés, qu’ils disposent de bons équipements et d’un personnel compétent. Malgré les progrès techniques et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous