Albanie : les petits commerçants tirent le rideau et partent à l’étranger

| |

Difficile pour les petits commerces de survivre en Albanie. Durant le seul mois de février 2018, plus de 1000 boutiques ont suspendu leurs activités, quatre fois plus qu’il y a quatre ans. En cause, de nouvelles taxes, le développement des centres commerciaux et l’exode massif de la population albanaise.

Par Ledina Loga Enea Shehu est une experte-comptable agréée. Elle travaille essentiellement pour de petites entreprises, comme le bar de Jorgji Poçi. Parti du jour au lendemain pour Barcelone, ce dernier a abandonné son établissement et ses dettes derrière lui. Selon Enea Shehu, de nombreux commerçants sont mécontents des dernières mesures fiscales du gouvernement et hésitent à poursuivre leurs activités. Ces petits commerces - cafés, restaurants, épiceries - étaient jusqu’à présent exemptés de taxes, mais ils doivent désormais s’acquitter de 230 à 300 euros par mois, sans compter les frais de comptabilité qui pourraient augmenter de 38 à 113 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous