Émigration et communauté : bienvenue dans la « petite Yougoslavie » de Vienne

| |

À Vienne, en Autriche, les « Yougos » de toute nationalité se retrouvent chez Lepa Brena, le bar mythique du XVe arrondissement. Bosniaques, Serbes et Croates boivent, fument, chantent et dansent ensemble... La culture des « gastarbajteri » partis travailler en Allemagne et en Autriche aux belles années du socialisme yougoslave demeure pourtant toujours bien peu étudiée.

Par Davor Konjikušić « Je pleure, je pleure, et mon cœur est en peine Je suis si loin de tout ce que j’aime. J’ai de l’argent, et tout est riche ici, Mais mon vrai trésor, c’est la Yougoslavie. » (Silvana Armenulić) C’est vendredi soir. Dans la cave du café-bar Lepa Brena, dans le XVe arrondissement de Vienne, ce sont une fois de plus Turbo Tanja et son orchestre qui jouent. Deux serveurs en nœud papillon et gilet noir, tels que l’on n’en trouve plus que dans quelques rares tavernes serbes, servent les invités. Les prix sont salés : une petite bière Jelen coûte cinq euros et elle se boit comme de l’eau pour éteindre le feu de la rakija. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous