Serbie : le SNS fait main basse sur Šabac, dernier « oasis de liberté »

| |

C’était la dernière grande ville de Serbie à échapper encore au Parti progressiste d’Aleksandar Vučić. Le SNS affirme avoir remporté la commune de Šabac à l’issue des élections partielles du samedi 5 septembre. Le maire démocrate sortant Nebojša Zelenović dénonce de nombreuses irrégularités et ne reconnaît pas ce vote. Dans nos archives, reportage à Šabac avant la chute.

Par Milica Čubrilo Filipović C’est le seul et unique suspense des élections législatives et municipales de dimanche 21 juin : Šabac, à 90 km à l’ouest de Belgrade, la dernière grande ville de Serbie dirigée par l’opposition restera-t-elle l’exception au règne quasi-absolu de la coalition au pouvoir du Président Aleksandar Vučić ? Dans tous le pays, seules deux autres municipalités, plus petites, échappent encore au SNS : Paraćin et Čajetina. Nebojša Zelenović, élu en 2014, veut y croire. Pour conserver ce « bastion de normalité », le parti qu’il dirige, Zajedno za Srbiju (« Ensemble pour la Serbie »), a décidé de se lancer dans la course électorale (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous