Élections locales en Serbie : la ville de Šabac restera-t-elle le dernier « oasis de liberté » ?

| |

C’est la plus grande des trois villes de Serbie qui échappent encore au Parti progressiste d’Aleksandar Vučić. Alors que l’opposition se déchire nationalement sur la participation à des élections jouées d’avance, les partisans du maire sortant hésitent à aller voter dimanche malgré son bilan positif. Au risque de voir Šabac tomber. Reportage.

Par Milica Čubrilo Filipović C’est le seul et unique suspense des élections législatives et municipales de dimanche 21 juin : Šabac, à 90 km à l’ouest de Belgrade, la dernière grande ville de Serbie dirigée par l’opposition restera-t-elle l’exception au règne quasi-absolu de la coalition au pouvoir du Président Aleksandar Vučić ? Dans tous le pays, seules deux autres municipalités, plus petites, échappent encore au SNS : Paraćin et Čajetina. Nebojša Zelenović, élu en 2014, veut y croire. Pour conserver ce « bastion de normalité », le parti qu’il dirige, Zajedno za Srbiju (« Ensemble pour la Serbie »), a décidé de se lancer dans la course électorale (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous