Campagne pour les municipales en Bosnie-Herzégovine : où sont les femmes ?

| |

Les femmes sont bien peu nombreuses à mener des listes pour les municipales du 15 novembre prochain en Bosnie-Herzégovine. Une réalité statistique qui confirme que la politique reste une affaire d’hommes dans le pays, malgré la législation qui impose, en théorie, l’égalité entre les sexes.

Traduit et adapté par Aline Cateux (article original) « Aux élections du 15 novembre, 29 femmes et 396 hommes seront candidats pour prendre la tête des différentes municipalités du pays. Cela montre que les hommes confisquent la vie politique bosnienne, et que nous vivons toujours dans une société patriarcale », déplore Mirjana Marinković–Lepić, candidate du mouvement Naša Stranka à la mairie de Tuzla. Le 14 septembre dernier, la Commission électorale centrale (CIK) a en effet publié les listes des candidats aux postes de maires. Et les chiffres sont sans appel : 6,82% d’entre eux sont des femmes et 93,18% des hommes. La balance est un peu plus (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous