Xénophobie et « modèle Orbán » : la Slovénie va-t-elle virer à droite toute ?

|

Crise migratoire, menace islamiste, réseaux anti-mariage pour tous... La droite slovène a trouvé son fonds de commerce pour tenter de revenir au pouvoir, et le champion conservateur, Janez Janša, peut compter sur un allié de poids, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán. C’est aussi le nouveau visage de l’Europe qui va se dessiner lors des élections législatives de ce dimanche à Ljubljana.

Par la rédaction Près de deux millions d’électeurs sont appelés à renouveler, dimanche 3 juin, les 90 membres du Parlement slovène, à travers un mode de scrutin proportionnel particulièrement compliqué. Vingt-deux listes se présentent au suffrage, un nombre record. Malgré la tendance bien slovène à favoriser les nouveaux partis modérés, c’est à un traditionnel débat droite-gauche que se sont livrés les formations en lice. Au menu des arguments de campagne, les questions migratoires et les affaires de corruption des années passées. Comme tous les gouvernements sortants, le Parti du Centre moderne du Premier ministre Miro Cerar peine à défendre un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous