Élargissement, émigration, échanges commerciaux : les Balkans au défi du Brexit

| |

Quel statut pour les centaines de milliers de Roumains établis au Royaume-Uni ? Et pour les retraités britanniques en Bulgarie ? Les touristes britanniques viendront-ils toujours en Croatie ? Et, last but not least, comment avoir encore envie de rejoindre l’Union européenne quand Londres la quitte ? Décryptage du Brexit vu des Balkans.

Par Philippe Bertinchamps (Belgrade), Florentin Cassonnet (Bucarest), Jean-Arnault Dérens, Alexandre Lévy (Sofia), Marina Rafenberg (Athènes) Bosnie-Herzégovine : priorité aux relations bilatérales « Plus et non pas moins. » L’ambassadeur du Royaume-Uni à Sarajevo, Matt Field, a publié le 30 janvier sur son blog un message qui se veut rassurant. « Le Brexit a été une décision démocratique et historique. Il est compréhensible que l’on se demande ce que cela signifiera pour la Bosnie-Herzégovine, un pays qui aspire à rejoindre l’UE. Dans tous les cas, vous verrez plus et non pas moins », écrit-il en substance. L’ambassadeur, en poste à Sarajevo (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous