Croatie : Svetozar Rittig, un prêtre antifasciste attaché à l’idéal yougoslave

| |

Non, toute l’Église n’a pas collaboré avec le régime oustachi durant la Seconde Guerre mondiale. Certains prêtres ont même rejoint les rangs des partisans, comme Svetozar Rittig. Portrait d’une grande figure oubliée du catholicisme croate.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Svetozar Rittig a réussi à aider certains d’entre eux, même ceux dont il ne partageait pas les convictions, y compris certains qui étaient pro-oustachis pendant la guerre. Déçu et en colère à cause de son refus obstiné d’Alojzije Stepinac d’atténuer ses critiques envers le nouveau pouvoir, Svetozar Rittig lui reprochait « de voir trop peu les souffrances d’autrui, de ne pas mesurer tout le monde de la même manière, de mettre trop l’accent sur les victimes de son peuple et sur ses fidèles » et le qualifiait d’homme « aveuglé et fanatisé ». Il reprochait d’autres choses à l’Église catholique : (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous