Dževad Karahasan : « l’Europe se balkanise à une vitesse inquiétante »

| |

Migrants, changement climatique, dérives autoritaires, nous vivons sous le règne de la peur. L’Europe n’en finit pas de projeter ses fantasmes sur les Balkans, et les dirigeants des pays d’Europe du Sud-Est lui renvoient l’image qu’elle attend du miroir, en se proclamant tous « pro-européens », sans jamais réfléchir à ce que ce mot veut dire. L’analyse de l’écrivain bosnien Dževad Karahasan.

Traduit par Chloé Billon Écrivain, membre de l’Académie des Sciences et des Arts de Bosnie-Herzégovine et de l’Académie allemande pour la langue et la littérature, docteur honoris causa de l’Université de Bâle, Dževad Karahasan a enseigné dans diverses universités en Bosnie-Herzégovine, en Allemagne et en Autriche. Ses livres sont traduits dans une vingtaine de langues. Il vit aujourd’hui entre Sarajevo et Graz. En Hongrie, en Italie, en France, en Autriche ou encore aux Pays-Bas, on a désormais affaire au règne d’individus qui se présentent comme des dirigeants charismatiques, et non plus au règne des partis. En Hongrie, le Premier ministre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous