Slovénie : coup d’arrêt à la dérive droitière et autoritaire de Janez Janša

Émule et allié de Viktor Orbán, admirateur de Donald Trump, Janez Janša est une figure incontournable de la vie politique slovène depuis trois décennies. L’ancien dissident redevenu Premier ministre n’a cessé de dériver toujours plus à droite Après deux années de pouvoir, il a été largement battu par Robert Golob, le candidat du centre, aux législatives du 24 avril 2022.

À lire Laurent Hassid, Une géopolitique de la Slovénie, Paris, La Route de la Soie, 2021, 228 pages, 19 euros. Repères • Janez Janša est né en 1958 à Ljubljana. Il devient président du Parti démocratique slovène (SDS) en 1993. • L’ancien dissident est à deux reprises ministre de la Défense dans les années 1990. Il est Premier ministre de 2004 à 2008, puis de 2012 à 2013. • En 2014, il est condamné pour corruption dans le scandale d’achats de tanks Patria. Il est libéré au terme de neuf mois de détention. • Le SDS arrive en tête des élections de 2018, mais ne parvient pas à former de majorité. Janez Janša prend finalement la tête du gouvernement le 17 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous