Dialogue Kosovo-Serbie : le couple franco-allemand s’engage, mais sans carotte ni bâton

| |

Le chancelier allemand Olaf Scholz et le président français Emmanuel Macron ont pris ensemble leur plus belle plume pour demander à Aleksandar Vučić et à Albin Kurti de faire enfin aboutir leur dialogue. Mais Paris et Berlin semblent bien démunis face aux rodomontades des dirigeants serbe et kosovar.

Par Belgzim Kamberi « Pour les Balkans occidentaux, la normalisation complète des relations entre le Kosovo et la Serbie est d’une importance cruciale. Nous nous adressons à vous en tant que dirigeant de votre pays, pour vous appeler à faire preuve de disponibilité et de résolution maximales pour prendre des décisions difficiles, qui conduisent à l’avancement du dialogue mené par l’UE, entre le Kosovo et la Serbie. » Voilà le même message qui a été envoyé dernièrement aux deux hommes forts de la Serbie et du Kosovo, le Président Aleksandar Vučić et le Premier ministre Albin Kurti. Cette missive est conjointement signée par le chancelier (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous