Dialogue Kosovo-Serbie : Hashim Thaçi fait cavalier seul

| |

La « phase finale » du dialogue entre Belgrade et Pristina a commencé, mais elle n’implique que les présidents des deux États. Au Kosovo, Hashim Thaçi, sous le feu des critiques de l’opposition, n’a pas le soutien de la majorité au Parlement.

Par Hysni Bajraktari « Participez donc à la délégation du Kosovo à la table des négociations, partagez votre savoir et exprimez votre patriotisme », a de nouveau lancé Hashim Thaçi, en s’adressant à l’opposition. « Ce processus ne peut pas s’arrêter. J’espère que la coalition gouvernementale et l’opposition sauront mieux définir les modalités de leur implication », a ajouté le Président du Kosovo, avant d’assurer qu’il était prêt à présenter devant le Parlement toutes les évolutions de la « phase finale » du dialogue Belgrade-Pristina. Or, à la différence du maître de la Serbie, le Président Aleksandar Vučić, Hashim Thaçi n’a pas le soutien de la majorité (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous