Guerre au Yémen : la Serbie vend des armes aux deux camps

| |

Officiellement, la Serbie n’exporte pas d’armes au Yémen et prétend respecter l’embargo des Nations unies. Pourtant, des photos récentes montrent que des armes de fabrication serbes sont aux mains des deux camps qui se déchirent le pays, l’Arabie saoudite et les rebelles houthis.

Par Jacqueline Dérens (Avec BIRN)—Depuis trois ans l’Arabie saoudite est à la tête d’une coalition contre les rebelles houthis qui contrôlent le nord du Yémen, dont la capitale Saana. Cette guerre, pour beaucoup d’analystes, n’est qu’une guerre par procuration entre les deux grands rivaux de la région : l’Arabie saoudite et l’Iran. Le dernier raid aérien des Saoudiens, le 9 août, qui a frappé un marché près d’une école dans la ville de Dhahyan, tuant moins 26 enfants et faisant 19 blessés, s’apparente « à un crime de guerre » et, selon l’ONG Human Rights Watch, fournir des armes aux belligérants pourrait donc être qualifié de complicité de crimes de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous