Corruption en Bulgarie : les États-Unis lâchent-ils Boïko Borissov ?

| |

Les États-Unis ont sanctionné six personnes pour leur « rôle considérable dans la corruption en Bulgarie », dont l’oligarque Delyan Peevski, intouchable dans son propre pays. Cette décision brise un tabou bulgare dans la lutte contre la mafia et pourrait bien sonner le glas des années Borissov, entachées de nombreux scandales.

Par Alexandre Lévy Le 2 juin, le département du Trésor américain a sanctionné trois ressortissants bulgares et des dizaines d’entreprises leur appartenant et interdit l’entrée du territoire à trois autres. Pour beaucoup en Bulgarie, cette décision marque un tournant historique dans la lutte contre la mafia. « Pures calomnies » et « interférences inadmissibles » dans les affaires intérieures de la Bulgarie, ont aussitôt rétorqué les deux principaux mis en cause, à savoir Delyan Peevski, oligarque et ancien député du Mouvement des droits et des libertés (DPS), le parti représentant la minorité turque du pays, et Vassil Bojkov, le magnat des jeux de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous