Croatie : toujours plus de femmes vont avorter en Slovénie

|

En Croatie, l’IVG est légal depuis 1978, mais de plus en plus de médecins refusent de le pratiquer, invoquant leur « objection de conscience ». Les femmes croates qui souhaitent avorter n’ont pas d’autre solution que de se rendre en Slovénie.

Par Charles Nonne De plus en plus de femmes croates se rendent en Slovénie pour pouvoir pratiquer une interruption volontaire de grossesse, selon une enquête réalisée par la RTV SLO. Nombre d’entre elles ont été victimes d’abus sexuels et de viols. La majorité aurait entre 20 et 30 ans, ou n’auraient pas les moyens financiers de garantir une vie digne à leur enfant, mais elles ne peuvent pas avorter dans leur pays. « J’ai saigné dès le premier jour de la grossesse », explique une patiente anonyme de 35 ans à la télévision nationale slovène. « Le médecin notait à peine le battement cardiaque du fœtus. Je me suis décidée pour un avortement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous