« Décolonisation » de l’histoire : les Indiens d’Ivan Meštrović font polémique à Chicago

| |

Les autorités de Chicago ont lancé un débat public sur 41 monuments de la ville jugés controversés, dont deux œuvres du sculpteur croate Ivan Meštrović représentant des cavaliers indiens. Zagreb a aussitôt dénoncé le politiquement correct et la cancel culture... Pourtant en Croatie, l’effacement de la mémoire yougoslave ne pose pas de problème au gouvernement.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Quant au cas Meštrović, la ministre s’est fait attaquer par la députée de Most, Marija Selak Raspudić, qui lui a reproché de dépolitiser l’affaire : « C’est une question politique qui nécessite une réponse politique qui peut être uniquement celle-ci : si ces magnifiques sculptures sont pour vous quelque chose de honteux, d’indésirable, vous n’avez qu’à nous les rendre ». Elle a mis sa défense dans le contexte d’une théorie du complot de l’extrême-droite américaine selon laquelle de tels litiges seraient la conséquence d’attaques agressives de l’extrême-gauche et des « nouveaux stalinistes » contre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous