Au Monténégro, les déchets médicaux finissent au coin de la rue

| |

Au Monténégro, les boites de médicaments inutilisés finissent souvent dans les poubelles de quartier, tandis que le pays exporte ses déchets hospitaliers, faute de capacité de traitement. Enfin, quand ces derniers ne finissent pas non plus dans les décharges municipales. L’enquête du CIN révèle l’ampleur du scandale sanitaire et écologique.

Par Maja Boričić « Quand ma mère est morte d’un cancer, je ne savais pas quoi faire des médicaments non utilisés. Un ami m’a dit de les mettre dans un sachet, de les mélanger avec du dentifrice et de les jeter dans les toilettes. Je ne voulais pas les ramener à la pharmacie pour qu’elle gagne de l’argent sur mes souffrances », confie un habitant de Podgorica qui a tenu à garder l’anonymat. Il fait partie des nombreux usagers à conserver chez eux des stocks de médicaments dont la date de prescription est dépassée. Les déchets médicaux peuvent engendrer de sérieuses conséquences pour l’environnement et les personnes, des infections, des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous