« Dé-reconnaissances » du Kosovo : la Serbie poursuit son travail de sape

| |

Cette semaine, la Serbie s’est vantée d’un nouveau soutien, celui du Ghana, qui vient de retirer sa reconnaissance du Kosovo. Depuis 2017, Belgrade met en scène chaque « dé-reconnaissance » à grand renfort de communication, en faisant jouer ses réseaux diplomatiques hérités du mouvement des Non-alignés.

Traduit et adapté par Chloé Billon (article original) Selon le site du ministère kosovar des Affaires étrangères, 116 États membres de l’Onu ont reconnu l’indépendance du Kosovo. Cependant, sur cette liste on trouve le Ghana qui vient officiellement de retirer sa reconnaissance. Le chef de la diplomatie serbe, Ivica Dačić, clame que treize autres pays ont fait de même : le Burundi, le Lesotho, Sao Tomé-et-Principe, le Surinam, le Liberia, la Papouasie-Nouvelle Guinée, la Dominique, la Grenade, la Guinée-Bissau, les Comores, les îles Salomon, Madagascar et les Palaos. Le ministère serbe des Affaires étrangères a transmis à RSE des copies des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous