De la Syrie à l’Ukraine, ces Moldaves qui se battent pour Wagner

| |

Le groupe paramilitaire Wagner recrute des milliers de mercenaires qui combattent en Syrie ou en Ukraine. Ils sont majoritairement russes, mais il y a aussi des Moldaves. Qui sont ces hommes ? Qu’est-ce qui les a amené à s’engager ? L’enquête de RISE Moldova.

Traduit et adapté par Florentin Cassonnet (article original) En mai 2018, Vladislav Apostol devait mettre fin à son contrat de travail et rentrer chez lui en Moldavie : c’est ce qu’il a dit à Vlad Ungureanu lors de leur dernière conversation en janvier 2018. Mais le 7 février, Apostol a été blessé par une frappe aérienne américaine lors de la bataille de Khasham, près de Deir ez-Zor, en Syrie. L’affrontement a eu lieu lorsque des combattants de Wagner et des forces pro-Assad ont attaqué une position tenue par les forces démocratiques syriennes emmenées par les Kurdes. Ce jour-là, 77 autres mercenaires de Wagner sont morts et quatre autres (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous