Balkans : l’émancipation des femmes, un combat commencé les armes à la main

| |

Durant la Seconde Guerre mondiale, 200 000 partisanes ont combattu pour libérer la Yougoslavie. Une partie d’entre elles créèrent, en décembre 1942, le Front antifasciste des femmes. Malgré les avancées obtenues à l’époque socialiste, la lutte de ces pionnières est loin d’être achevée. Histoire.

Par Vittorio Filippi / Traduit par Manon Rumiz C’était un froid dimanche d’automne, dans le village de Bosanski Petrovac au nord-ouest de la Bosnie-Herzégovine. Le 6 décembre 1942, 166 déléguées venues de toute la Yougoslavie (à l’exception des macédoniennes, trop éloignées) fondaient le Front antifasciste des femmes (Antifašistička fronta žena). Avec des vœux d’ouverture de Tito en personne. L’objectif était ambitieux : il fallait conjuguer l’émancipation féminine et la participation à la guerre avec l’idéologie socialiste en construction. Outre les problèmes de la guerre, très dure, qui durait depuis deux ans, la mission était aussi audacieuse (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous