Coronavirus : les franciscains de Bosnie-Herzégovine à l’aide des populations rurales

| |

Dans la région de Derventa, dans le nord de la Bosnie, beaucoup de retraités survivent dans des villages isolés... avec des pensions qu’ils vont chercher du côté croate de la frontière, fermée pour cause de coronavirus. Les franciscains viennent en aide aux populations locales. Récit.

Traduction et adaptation d’Aline Cateux (article original) La région de Derventa, une zone pauvre et rurale de la Republika Srpska dans le nord-est de la Bosnie-Herzégovine, est frontalière avec la Croatie. Quelques Croates sont revenus y vivre, souvent des personnes âgées, isolées dans des villages où il n’y a plus de commerce. Les bus ne passent plus par ces hameaux, qui ne comptent parfois qu’une dizaine d’habitants. Souvent, ils ont travaillé en Croatie et dépendent du système de retraite et de santé de ce pays, qui leur donne accès à la gratuité des médicaments. Leur quotidien déjà précaire, la pandémie de Covid-19 vient le compliquer. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous