De la Russie au Monténégro, le Crystal Princess, un yacht en eaux troubles

| |

Depuis 2016, un élégant yacht de 21 mètres est ancré à Porto Montenegro, la très luxueuse marina des Bouches de Kotor. Mais il semblerait que le Crystal Princess serve à blanchir de l’argent d’origine douteuse. L’enquête de l’OCCRP sur une tentaculaire affaire russo-monténégrine.

Adapté par par Jacqueline Dérens Entre 2010 et 2012, Asti Services Ltd, la société propriétaire du yacht et enregistrée au Belize, a payé à la marina du Monténégro 3,1 millions d’euros pour le mouillage du Crystall Princess, beaucoup plus que ce que payent les autres yachts, ce qui soulève de nombreuses questions et cela d’autant plus que les paiements sont faits par deux sociétés des Iles Vierges britanniques, dont le propriétaire est un personnage clé de l’affaire Magnitski en Russie, la principale fraude fiscale de la Troika Laundromat ou « lavomatic » Troïka. Aucune réponse de la justice monténégrine Cette combine, mise en œuvre par la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous