Croatie : une jeunesse précarisée et de plus en plus conservatrice

| |

Chômage, précarité, exode à l’étranger : telle est la trilogie qui bouche l’avenir des jeunes en Croatie. Pourtant, la jeunesse ne se révolte pas et semble même de plus en plus conservatrice. L’analyse de la sociologue Vlasta Ilišin.

Traduit et adapté par Nikola Radić (article original) Vlasta Ilišin, chercheuse à l’Institut des études sociales de Zagreb, est l’auteure du livre Generacija osujećenih – Mladi u Hrvatskoj na početku 21. stoljeća (Générations désenchantées – les jeunes en Croatie au début du XXIe siècle, 2017) qui compare des enquêtes menées auprès des 15-29 ans en 2013 et entre 1999 et 2004. H-Alter (H-A.) : Votre étude montre que les jeunes sont plus enclins au conservatisme. Comment l’expliquez-vous ? Vlasta Ilišin (V.I.) : À examiner l’ensemble des résultats de l’étude, on peut en effet en déduire que les jeunes sont aujourd’hui plus conservateurs que leurs (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous