Croatie : une bataille serrée en vue des élections du 5 juillet

| |

La Croatie retournera aux urnes le 5 juillet pour des élections législatives anticipées. Les conservateurs du HDZ espèrent tirer profit de leur relativement bonne gestion de la crise du coronavirus, mais les sociaux-démocrates pensent avoir le vent en poupe depuis l’élection de leur ancien chef Zoran Milanović à la présidence de la République, début janvier. Analyse.

Traduit et adapté par Nikola Radić (Article original) À un mois des élections législatives prévues en Croatie le 5 juillet, certaines alliances ont déjà été nouées, d’autres négociations ont échoué. Pour le moment, l’Union démocratique croate (HDZ) n’a formé aucune coalition, tandis que le Parti social-démocrate (SDP) a formé la coalition Restart, réunissant autour de lui le Parti paysan croate (HSS), le Parti croate des retraités (HSU), l’Alliance civique libérale (GLAS) et le Parti de l’activisme national et civique (SNAGA). La formation du Président Zoran Milanović est aussi en négociation avec son partenaire historique, la Diète démocratique (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous